Deux jours, une nuit… et trois idées

mot(s) clé(s) : |

Certains cinémas, comme celui des frères Dardenne, sont sans truquage ni maquillage. C’est la réalité. Difficile et tendue en l’occurrence. Et cette fois-ci il en ressort trois idées essentielles qui parlent de l’humain.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.