Ne pas coopérer tue

Quand on coopère on utilise moins de ressources, on est plus performant, on crée plus de valeur. À l’inverse, quand on ne coopère pas, on a besoin de plus de temps, de plus d’équipements, plus de systèmes, plus de processus, plus de collaborateurs, plus d’indicateurs, plus de stock, plus de capital… Et cette plus grande complexité, ces rigidités, ces frictions doivent être au final compensées par les efforts individuels des collaborateurs. Pour transformer votre organisation commencez par favoriser la coopération.

Ce contenu est réservé à nos abonnés.